Changer ses habitudes !

Changer ses habitudes !

J’alimente cette liste en continu, alors n’hésitez pas à me faire part de vos découvertes ou recommandations françaises, écolos, éthiques, etc. !

Politique

  • Rejoindre laprimaire.org.
  • Signer des pétitions sur Avaaz et autres.
  • Aller aux manifestations car ils ne sont grands…que parce que nous sommes à genoux !
  • Se lancer sur la route du zéro déchet. En plus, ça donne l’occasion de tester des recettes rigolotes et de les adopter. Aller voir le site de la Famille zéro déchet.

 

Gaspiller moins/réduire ses déchets,

  • Acheter un lombricomposteur (si on a de l’espace chez soi ou une cave) ou démarrer un composteur si on a un jardin.
  • Se fournir en vers de terre auprès de Plus2vers pour son lombricomposteur.
  • Besoin de réparer un truc ? Voir s’il y a un café repair près de chez soi.
  • Au lieu d’acheter un bien ou un service, parfois le troc peut aller beaucoup plus vite.
  • Proposer du covoiturage sur blablacar et autres sites.

Consommation

Nourriture et boissons

  • Du thé/tisanes conditionnés en France ? La coopérative Scop-Ti s’est battue 1336 jours contre Unilever pour conserver l’emploi de ses salariés et racheter l’entreprise.

Dans un récent numéro de 60 millions de consommateurs, leur Earl Grey 1336 a reçu la note de 15/20 alors que le Lipton Rich Earl Grey avait hérité d’un 6,5/20 (source : Capital). J’ai pu l’acheter dans le sud-est et en région parisienne. En revanche, je ne l’ai pas encore trouvé en Bretagne 😦

  • Trouver une AMAP, des producteurs locaux, aller au marché.
  • En région PACA, je commandais mon panier de fruits/légumes auprès des paniers Davoine. Je trouvais le rapport qualité/prix correct. J’étais livrée aussi bien dans le Var que dans les Alpes-Maritimes.
  • Besoin de protéger des aliments avant de les mettre au réfrigérateur ? Ne vous embêtez plus ! Mettez-les dans une assiette et placez une assiette creuse renversée par-dessus et le tour est joué.

Si cela ne vous satisfait pas, ok, des gens ont inventé le film alimentaire lavable. Mais personnellement, José, je me satisfais totalement de mes assiettes protectrices.

Hygiène féminine

  • Les serviettes hygiéniques lavables sont une bonne alternative aux protections conventionnelles. Quand elles ont été utilisées, les mettre à tremper dès que vous pouvez, avant de les passer en machine.
  • Tester la coupe menstruelle ça demande un peu de patience, mais au final, c’est l’adopter !!

Avez-nous réellement besoin d’utiliser autant de produits cosmétiques ? Je ne le crois pas. Pourquoi avoir 4 bouteilles de shampoing, 5 types de crèmes hydratantes et un nettoyant visage, un démaquillant, un tonique et que sais-je encore ? L’accumulation de produits périmés dans ta salle de bain…ça te fait pas peur ko même Josette ? Et ton porte-moneyyy ? Et regarde ton José ? Il utilise autant de produits que toi ton José ? Non. Et pourtant tu le trouves super séduisant. Ben alors, imite-le !

Peau

  • Vous utilisez beaucoup de coton pour vous démaquiller ? Achetez des cotons réutilisables !
  • Crèmes et autres onguents : chers, très chers produits !

Personnellement, je renouvelle rarement mes produits car j’en utilise très peu. Merci l’acné ! À un moment, j’ai essayé de passer à l’huile essentielle de tea tree mais ça n’a pas effrayé ces colonisateurs !

Mais si on a pas de boutons sur la gueule, on peut aller vers le zéro déchet et se mettre à l’huile de coco ! Apparemment, elle nourrit même les pointes des cheveux et sert de déodorant à certain.e.s

  • Épilation. Aïe aïe aïe. J’ai essayé de faire ma propre cire, à base de miel, de sucre et d’eau, en me basant sur des vidéos Youtube et autres conseils trouvés sur des blogs. Mais le résultat a été décevant. Premièrement, j’ai eu du mal à obtenir une cire ni trop ou pas assez collante. Deuxièmement, lorsque j’ai obtenu une cire, ou plutôt une pâte utilisable, elle n’adhérait plus au poil après 3 ou 4 arrachages. Deux ou trois essais plus tard, ça ne marchait pas mieux. Si quelqu’un.e a une méthode, je suis preneuse.

Cheveux

  • Besoin de faire un soin pour les cheveux, de les fortifier ? Frotter doucement ses racines avec un mélange d’huile de ricin et d’argan. Laisser agir quelques heures. C’en est fini des masques dégueulasses bourrés de cochonneries vendus dans les grandes surfaces.
  • Cheveux gras et ou pellicules ? Dilue donc un peu de vinaigre de cidre dans de l’eau froide et arrose-toi le cuir chevelu avec, après le shampoing. Ça marche pô mal.
  • Envie de faire un shampoing d’urgence ? Apparemment, certaines sont très contentes de se saupoudrer la tête de Maïzena et de se brosser les cheveux dans tous les sens. Alors moi je re-essaie de temps à autre.Sur le moment, ça marche, mais le lendemain mes cheveux sont de nouveau gras.

Vêtements

  • Privilégier les friperies (pas facile de changer ses habitudes).

Friperies en ligne ? Personnellement, j’ai tenté les friperies en ligne quelques fois (Vinted, vide-dressing) mais j’ai été déçue plusieurs fois par le manque de précisions, sur les vêtements à vendre et sur leur taille ou confort réel, à l’arrivée. Je n’ai pas re-tenté l’expérience.

  • Besoin de changer de jeans ou de sneakers ? La marque 1083 fait tout en France.
  • Besoin de changer de slip, soutien-gorge ? Le slip français est là.

Bijoux, vêtements, autre

  • Si vous souhaitez acheter en ligne, en l’absence d’un produit qui vous plairait en ville, le site Web Un grand marché est né, il y a quelques mois. On peut y acheter, pour tous les prix et tous les goûts, des créations françaises.

Je l’ai découvert en voulant refaire un tour sur alittlemarket que je consultais de temps à autre depuis quelques années et sur lequel j’avais acheté quelques articles très jolis à des « créateurs » français. Il a hélas été racheté par Etsy qui est international et qui fait, apparemment, payer la mise en ligne de chaque article aux créateurs.

Médias

Réseaux sociaux et Internet

  • Passer de Facebook à Framasphère.
  • Désactiver Whatsapp, Messenger.

Informatique

  • Installer Linux sur son PC (facile !).
  • Utiliser Firefox au lieu de Gogole Chrome.
  • Utiliser les moteurs de recherche Ecosia ou Lilo, Qwant au lieu de Gogole.
  • Refuser la publicité en installer le plugin Adblock
  • Utiliser les messageries Mailden, Qwant, Lilo ou Newmanity.
  • Supprimer régulièrement ses emails inutiles.

Lire la suite « Changer ses habitudes ! »

Une coupe menstruelle plus facile à mettre ?

À toutes celles qui ont voulu utiliser la coupe menstruelle et qui n’ont jamais réussi à s’y faire, voici, peut-être LA solution pour vous. Une coupe que l’on peut retirer comme un tampon.

Voilà une coupe menstruelle avec une tige rétractable. À la différence de la coupe menstruelle classique, que l’on retire en pinçant l’extrémité de la coupe, on retire celle-ci en tirant sur la tige, cette fois-ci prévue à cet effet.

Elle a été imaginée par une femme souffrant d’un syndrome l’empêchant de faire beaucoup de choses au quotidien, dont le fait de retirer sa coupe. Elle a donc sollicité un concepteur de dispositifs médicaux pour mettre au monde une coupe plus facile à retirer et la voilà, la Keela Cup !

Si vous la commandez et l’adopter, merci de me laisser un petit commentaire pour me dire si vous vous y faites bien 🙂

Je suis vraiment curieuse de savoir si elle convient à des déçues de la coupe menstruelle classique.

Des nouvelles de ma coupe menstruelle

Je l’utilise depuis 6 ans maintenant et je ne m’en passerai pour rien au monde, c’est vraiment la liberté, la propreté, la simplicité. On l’enlève et on la remet en cinq secondes quand on a pris le coup de main.

Libérez-vous des tampons, serviettes comme de l’amiante, du bisphénol A, des parabens, de la télé et du regard de la société (ces deux dernières lignes, c’est pour plaisanter, hein, faites comme vous le sentez).

La coupe menstruelle, on ne nous dit pas tout !

Des informations supplémentaires sur la coupe menstruelle

Une coupe menstruelle plus facile à mettre ?

 

Des informations supplémentaires sur la coupe menstruelle

Des informations supplémentaires sur la coupe menstruelle
  • Les coupes en silicone médical ne contiennent pas de dérivés du pétrole, comme des gens malintentionnés l’ont dit. Les serviettes, elles, oui !
  • La coupe ne provoque pas de mycoses… comme l’a dit un gynécologue à une de mes copines. Si vous avez des mycoses, voyez votre spécialiste, mais si cet objet est nouveau dans votre vie, sachez qu’il y a peu de chances pour qu’il soit la cause de vos problèmes. Même si ça peut arriver, bien sûr. Moi je n’ai pas eu de mycoses depuis son utilisation. Mais il y a des personnes plus sensibles que d’autres à ce niveau là.
  • La coupe n’est pas un effet de mode, elle a été inventée dans les années 1930.
  • La coupe, quand on est habituée à la porter, on ne la sent pas, ou très très rarement.
  • La coupe est pas mal utilisée dans les pays du nord et l’on sait que sur bien des sujets, ils ont un peu d’avance sur nous 🙂
  • La coupe se nettoie (ou s’essuie si pas le choix) entre chaque retrait et se stérilise sans problème dans de l’eau bouillante, pendant dix minutes minimum. Certaines filles font bouillir de l’eau dans une bouilloire et mettent la coupe dans un récipient et versent l’eau chaude dessus.

Dans tous les cas, faites comme vous le sentez 🙂

Si vraiment vous ne parvenez pas à vous en servir, sachez qu’elle a de multiples autres usages, c’est ici 🙂

La coupe menstruelle, on ne nous dit pas tout !

La coupe menstruelle, on ne nous dit pas tout !

Janvier 2011 :

Âmes sensibles, s’abstenir !

Mesdames, ceci n’est pas un article assassin sur la coupe menstruelle.

Au contraire, mon baptême de coupe menstruelle (mise en place et retrait quelques heures plus tard) a eu lieu aujourd’hui. Après plusieurs essais de mise en place infructueux, il y a quelques mois…

Je dirais donc tout ce qui n’apparaît nulle part sur Internet à propos de la coupe menstruelle : elle peut-être facile à plier mais alors personne ne m’avait dit qu’il fallait avoir beaucoup de force dans les doigts pour l’insérer. Car il en faut, une poigne ferme et décidée (les toutes premières fois, quand on est mal à l’aise avec l’objet) !

Personne ne m’avait dit qu’il y avait d’autres techniques de pliage que le pliage en C. Voici différentes méthodes de pliage :

Le pliage en forme de lotus m’a rendu l’insertion beaucoup plus facile (punchdown fold à 1min34) !

 

Dernière chose… quand on a jamais eu l’habitude de « s’explorer » profondément (même si on connait les tampons) et ben on galère… un peu de lubrifiant, psychologiquement, ça aide !

Alors je suppose que la coupe est beaucoup plus facile à insérer et à enlever pour les femmes qui ont déjà enfanté. Comme elles se sont fait charcutées de toute façon, elles en sont revenues de l’épreuve du feu..

Quant à celles qui n’ont pas eu de problème à la mettre et à l’enlever cette satanée coupe, croyez-moi, je suis admirative car il m’a fallu, ce soir, une demi-heure pour l’enlever !!! J’ai presque envie de dire que c’est une initiation à l’accouchement. Sans rire.

Après l’accouchement de ma coupe, donc, après trente minutes d’angoisse, j’étais rouge, essoufflée, les doigts en compote, soulagée. Eh oui, on panique quand on voit qu’on n’y arrive pas. On s’imagine déjà prendre un RDV chez le gynécologue, aller aux urgences. « Ma coupe menstruelle est coincée, HELP ! »

Peut-être certaines ont-elles dû demander de l’aide à leur conjoint.e. J’espère que ça n’a pas été trop gênant. Vraiment, on est à une époque où de nombreuses femmes ont décidé de ne plus souffrir pour être belles, mais autant la coupe a tous les avantages du monde, autant les débuts peuvent être compliqués. Seulement les débuts.

Le retrait de la coupe

Laissez-moi vous faire le récit épique de cette tentative de retrait de la coupe : j’ai essayé de rester détendue et de pousser comme je l’ai lu ici et là. Je me suis même dit que l’exercice était intéressant. Pour un très improbable accouchement, un jour, dans le futur.

J’inspirais puis je soufflais en poussant, j’inspirais puis je soufflais en poussant poussant poussant et en même temps je tenais la tige, j’essayais de saisir l’extrémité de la coupe pour annuler l’effet ventouse et donc la retirer.

Sauf que pour pincer la coupe, il faut glisser les doigts et ce n’est pas facile de glisser deux doigts autour de la coupe tout en poussant, dans une position forcément bancale…nan mais de quoi on a l’air franchement. Les premières fois.

Le retrait final a été accompagné de grands doutes. « Pourvu qu’elle ne glisse pas encore ».

J’insiste sur un point essentiel : ça ne fait pas mal, on a juste très peur d’avoir mal. Mais faut s’accrocher !

Alors c’est décidé, coupe définitivement adoptée, mais plusieurs essais suivront pour être parfaitement à l’aise avec cet objet astucieux, ingénieux, ergonomique, pratique, hygiénique, économique, pérenne, invisible, durable, discret, commode, maniable,  écolo, léger, silencieux, libérateur…

Lire la suite « La coupe menstruelle, on ne nous dit pas tout ! »

Stop TAFTA

Travailler moins pour vivre plus

On travaille beaucoup trop… pour un peu que l’ambiance soit mauvaise en plus au bureau ou qu’il n’y en ait pas du tout, alors là, se rendre dans sa boîte tous les jours devient une corvée…qui dure des années si ce n’est des dizaines d’années.

Je n’en peux plus des discours moralisateurs ambiants, de la culpabilité toute chrétienne, des jugements à l’emporte-pièce. On jalouse les fonctionnaires, tous ceux qui ont des avantages réels ou fantasmés (de plus en plus fantasmés, dirais-je). On veut que tout le monde souffre tout autant que soit. Comme si ça prouvait qu’on a de la valeur. Quel raisonnement à la con !

Quand le travail est principalement un gagne-pain, c’est aussi une forme de torture. Le temps qu’on y consacre, qu’on y perd. Debout toute la journée à remplir des barquettes de salade en usine ou gérer des projets absurdes, cloué.e à un bureau alors que l’accomplissement de soi est ailleurs. L’être humain.e est naturellement fainéant et on a qu’une vie. On perd notre vie à la gagner…

Pourtant, on est toujours libre de partir, oui, mais survivre en dehors du système demande un sacré courage et de savoir renoncer à tant de confort. Le confort basé sur la production de tant de déchets. Toutes les choses dont on se passe aisément dès lors qu’on commence à fureter en dehors de ce qui est « normal ».

Travailler à plein temps oblige à consommer, beaucoup. Et on consomme par manque de temps. Il est beaucoup plus pratique et rapide de prendre sa voiture plutôt que le bus tous les jours. Plus pratique d’acheter des tas de produits préparés, emballés plutôt que de jardiner, cuisiner. Plus facile et rapide d’acheter son dentifrice que de le fabriquer soi-même.

Tout ça par manque de temps. On peut changer ses habitudes, peu à peu, bien sûr, mais à chaque coup de bourre, on est tentés de retomber dans le facile, le tout prêt.

Le plus vicieux, c’est la consommation qui permet de remplir le vide intérieur. Vide intérieur causé par la fatigue du travail, le rythme de vie. Tu es lessivé.e, tu vas au supermarché du coin (parce que passé 19h, les petits commerçants, eux, sont fermés). Tu venais prendre du fromage et de la salade mais voilà que … tu as envie de prendre ton temps, de flâner. Il y a tant de choses à regarder au supermarché.

Et vas-y que tu t’achètes un gadget dont tu n’as pas vraiment besoin ou ce livre que tu pourrais très bien emprunter à la bibliothèque. Et si j’allais voir les taies d’oreiller, les téléphones portables tant que j’y suis ?

Il faut des petits plaisirs. Mais quand ils passent avant tout par la consommation, prends garde ! N’as-tu pas d’autres moyens de te faire plaisir ?

La solution est sans doute dans le fait de travailler moins pour ralentir le rythme, d’éliminer les achats inutiles et/ou compulsifs, de revenir au moment présent et de l’apprécier (c’est bien la seule chose sur laquelle on ait prise). Et savoir résister au regard des autres, à la pression de la consommation (tu passes très vite pour un.e ringard.e, un.e pingre ou un.e huluberlu).

A-t-on réellement besoin de :

  • sopalin ? Serviettes en papier ? Non, on peut utiliser des serviettes en tissu, des serpillères.
  • de film plastique et alu ? Non, tu planques tes restes entre deux assiettes creuses, dans ton frigo et le tour est joué.
  • de coton pour se démaquiller ? Non, tu peux aussi acheter des carrés de coton lavables et ils durent une éternité.
  • de serviettes hygiéniques/tampons ? Non, tu peux apprendre à dompter la coupe menstruelle ou les serviettes hygiéniques lavables.
  • de jus de fruit (pour le matin) ? Non, il suffit de croquer un vrai fruit.