Changer ses habitudes !

Changer ses habitudes !

J’alimente cette liste en continu, alors n’hésitez pas à me faire part de vos découvertes ou recommandations françaises, écolos, éthiques, etc. !

Politique

  • Rejoindre laprimaire.org.
  • Signer des pétitions sur Avaaz et autres.
  • Aller aux manifestations car ils ne sont grands…que parce que nous sommes à genoux !
  • Se lancer sur la route du zéro déchet. En plus, ça donne l’occasion de tester des recettes rigolotes et de les adopter. Aller voir le site de la Famille zéro déchet.

 

Gaspiller moins/réduire ses déchets,

  • Acheter un lombricomposteur (si on a de l’espace chez soi ou une cave) ou démarrer un composteur si on a un jardin.
  • Se fournir en vers de terre auprès de Plus2vers pour son lombricomposteur.
  • Besoin de réparer un truc ? Voir s’il y a un café repair près de chez soi.
  • Au lieu d’acheter un bien ou un service, parfois le troc peut aller beaucoup plus vite.
  • Proposer du covoiturage sur blablacar et autres sites.

Consommation

Nourriture et boissons

  • Du thé/tisanes conditionnés en France ? La coopérative Scop-Ti s’est battue 1336 jours contre Unilever pour conserver l’emploi de ses salariés et racheter l’entreprise.

Dans un récent numéro de 60 millions de consommateurs, leur Earl Grey 1336 a reçu la note de 15/20 alors que le Lipton Rich Earl Grey avait hérité d’un 6,5/20 (source : Capital). J’ai pu l’acheter dans le sud-est et en région parisienne. En revanche, je ne l’ai pas encore trouvé en Bretagne 😦

  • Trouver une AMAP, des producteurs locaux, aller au marché.
  • En région PACA, je commandais mon panier de fruits/légumes auprès des paniers Davoine. Je trouvais le rapport qualité/prix correct. J’étais livrée aussi bien dans le Var que dans les Alpes-Maritimes.
  • Besoin de protéger des aliments avant de les mettre au réfrigérateur ? Ne vous embêtez plus ! Mettez-les dans une assiette et placez une assiette creuse renversée par-dessus et le tour est joué.

Si cela ne vous satisfait pas, ok, des gens ont inventé le film alimentaire lavable. Mais personnellement, José, je me satisfais totalement de mes assiettes protectrices.

Hygiène féminine

  • Les serviettes hygiéniques lavables sont une bonne alternative aux protections conventionnelles. Quand elles ont été utilisées, les mettre à tremper dès que vous pouvez, avant de les passer en machine.
  • Tester la coupe menstruelle ça demande un peu de patience, mais au final, c’est l’adopter !!

Avez-nous réellement besoin d’utiliser autant de produits cosmétiques ? Je ne le crois pas. Pourquoi avoir 4 bouteilles de shampoing, 5 types de crèmes hydratantes et un nettoyant visage, un démaquillant, un tonique et que sais-je encore ? L’accumulation de produits périmés dans ta salle de bain…ça te fait pas peur ko même Josette ? Et ton porte-moneyyy ? Et regarde ton José ? Il utilise autant de produits que toi ton José ? Non. Et pourtant tu le trouves super séduisant. Ben alors, imite-le !

Peau

  • Vous utilisez beaucoup de coton pour vous démaquiller ? Achetez des cotons réutilisables !
  • Crèmes et autres onguents : chers, très chers produits !

Personnellement, je renouvelle rarement mes produits car j’en utilise très peu. Merci l’acné ! À un moment, j’ai essayé de passer à l’huile essentielle de tea tree mais ça n’a pas effrayé ces colonisateurs !

Mais si on a pas de boutons sur la gueule, on peut aller vers le zéro déchet et se mettre à l’huile de coco ! Apparemment, elle nourrit même les pointes des cheveux et sert de déodorant à certain.e.s

  • Épilation. Aïe aïe aïe. J’ai essayé de faire ma propre cire, à base de miel, de sucre et d’eau, en me basant sur des vidéos Youtube et autres conseils trouvés sur des blogs. Mais le résultat a été décevant. Premièrement, j’ai eu du mal à obtenir une cire ni trop ou pas assez collante. Deuxièmement, lorsque j’ai obtenu une cire, ou plutôt une pâte utilisable, elle n’adhérait plus au poil après 3 ou 4 arrachages. Deux ou trois essais plus tard, ça ne marchait pas mieux. Si quelqu’un.e a une méthode, je suis preneuse.

Cheveux

  • Besoin de faire un soin pour les cheveux, de les fortifier ? Frotter doucement ses racines avec un mélange d’huile de ricin et d’argan. Laisser agir quelques heures. C’en est fini des masques dégueulasses bourrés de cochonneries vendus dans les grandes surfaces.
  • Cheveux gras et ou pellicules ? Dilue donc un peu de vinaigre de cidre dans de l’eau froide et arrose-toi le cuir chevelu avec, après le shampoing. Ça marche pô mal.
  • Envie de faire un shampoing d’urgence ? Apparemment, certaines sont très contentes de se saupoudrer la tête de Maïzena et de se brosser les cheveux dans tous les sens. Alors moi je re-essaie de temps à autre.Sur le moment, ça marche, mais le lendemain mes cheveux sont de nouveau gras.

Vêtements

  • Privilégier les friperies (pas facile de changer ses habitudes).

Friperies en ligne ? Personnellement, j’ai tenté les friperies en ligne quelques fois (Vinted, vide-dressing) mais j’ai été déçue plusieurs fois par le manque de précisions, sur les vêtements à vendre et sur leur taille ou confort réel, à l’arrivée. Je n’ai pas re-tenté l’expérience.

  • Besoin de changer de jeans ou de sneakers ? La marque 1083 fait tout en France.
  • Besoin de changer de slip, soutien-gorge ? Le slip français est là.

Bijoux, vêtements, autre

  • Si vous souhaitez acheter en ligne, en l’absence d’un produit qui vous plairait en ville, le site Web Un grand marché est né, il y a quelques mois. On peut y acheter, pour tous les prix et tous les goûts, des créations françaises.

Je l’ai découvert en voulant refaire un tour sur alittlemarket que je consultais de temps à autre depuis quelques années et sur lequel j’avais acheté quelques articles très jolis à des « créateurs » français. Il a hélas été racheté par Etsy qui est international et qui fait, apparemment, payer la mise en ligne de chaque article aux créateurs.

Médias

Réseaux sociaux et Internet

  • Passer de Facebook à Framasphère.
  • Désactiver Whatsapp, Messenger.

Informatique

  • Installer Linux sur son PC (facile !).
  • Utiliser Firefox au lieu de Gogole Chrome.
  • Utiliser les moteurs de recherche Ecosia ou Lilo, Qwant au lieu de Gogole.
  • Refuser la publicité en installer le plugin Adblock
  • Utiliser les messageries Mailden, Qwant, Lilo ou Newmanity.
  • Supprimer régulièrement ses emails inutiles.

Lire la suite « Changer ses habitudes ! »

Accueillir les réfugiés, accueillir les migrants

Exposition à la Centrale Montermartini, Rome, Italie
Exposition à la Centrale Montermartini, Rome, Italie

J’aimerais qu’on arrête avec le discours « Ah ouais, tu accueilles des migrants et après, tu fais quoi, tu leur offres quoi ? ».

Au delà du devoir d’aider son prochain dont devraient se rappeler de nombreuses personnes ayant eu une éducation religieuse, ce que moi je n’ai pas eu (et j’en suis fière), il se trouve qu’on a de la place, on a plein de villes, de villages où les caser les réfugiés, migrants, etc.

On ne va pas pouvoir continuer éternellement à détruire notre environnement, notre survie va peut être passer par le retour à de plus petites fermes (qui tiennent mieux le coup que les grosses hin hin hin), à un retour au rural. Dans les zones rurales, ils ont donc leur place, à nos côtés.

Exposition à la Centrale Montermartini, Rome, Italie
Exposition à la Centrale Montermartini, Rome, Italie

Ils s’entassent déjà dans notre capitale et exercent les métiers pénibles et pourris dont nous ne voulons pas. On a donc besoin d’eux. Et si on pouvait rendre leurs conditions de passage décentes au passage…Parfois un rayon de soleil apparaît : les agent de nettoyage des gares du nord parisien ont fini par obtenir gain de cause, après 45 jours de grève !

Les autorités chialent parce qu’on ne pond plus assez de mioches. La solution vient en partie de l’accueil d’étrangers et de leurs enfants qui ont besoin de retrouver un endroit décent pour vivre.

Exposition à la Centrale Montermartini, Rome, Italie
Exposition à la Centrale Montermartini, Rome, Italie

Si vous n’y croyez pas, regardez donc Un paese di Calabria. Comment des villages italiens refleurissent en accueillant des réfugiés. Tout n’est pas rose, non, mais au moins, eux font leur devoir et ça leur profite.

De nombreux métiers, en particulier dans les services, ne fonctionnent en France que grâce à l’immigration. Plus de la moitié des médecins hospitaliers dans les banlieues sont étrangers ou d’origine étrangère. Pas moins de 42 % des travailleurs des entreprises de nettoyage sont des immigrés. Plus de 60 % des ateliers de mécanique automobile de Paris et de la région parisienne appartiennent à des mécaniciens et petits entrepreneurs d’origine étrangère.

[…] Aux quelque 12,4 milliards d’euros qu’ils rapportent, il faut ajouter d’autres revenus pas toujours monétaires, mais d’une grande importance sociale et économique : les immigrés occupent l’immense majorité des emplois dont les Français ne veulent pas, et 90 % des autoroutes ont été et sont construites et entretenues avec de la main-d’œuvre étrangère. Sans immigrés, les prix à la consommation (produits agricoles et autres) seraient bien plus élevés, la main-d’œuvre étrangère étant bien moins payée.

Zoé Konstantopoulou, sexisme en politique, austérité et souveraineté populaire

Bon, personnellement, je trouve que Mélenchon a des qualités…et des défauts.
Il dit beaucoup de choses intéressantes, tout comme Benoît Hamon et François Ruffin.
Il prend des initiatives tout aussi intéressantes comme cette émission, #PasVuALaTele, en revanche, ses emportements parfois (ou souvent) exagérés envers les médias ne servent pas la cause de la gauche, à mon sens. De même que ses déclarations sur le Venezuela, qu’on lui rappelle régulièrement, sont plutôt gênantes.
Je connais une vénézuélienne et, hum, quand je l’entends dire que son père de passage en Europe, fait le plein de médicaments et denrées alimentaires courantes, avant de repartir dans son pays, ça fait froid dans le dos.
Mais le sujet n’est pas Méluche, plutôt Zoé Konstantopoulou.

Résumé non exhaustif de l’entretien avec JL Mélenchon :

Impliquée dans la défense des mouvements sociaux, criminalisés par une politique de répression, elle a naturellement rejoint Syriza. Elle a auparavant vécu en France, Pays-Bas.

Elle reste une européenne convaincue, mais trouve la politique européenne actuelle totalitaire et autoritaire et estime que la Grèce a été le premier lieu d’expérimentation des politiques d’austérité menées par l’union européenne telle qu’elle est aujourd’hui. Le galop d’essai ayant eu lieu à Chypre où tout le parlement avait voté contre le mémorandum. Mémorandum pourtant adopté.

Aux débuts Zoé Konstantopoulou en politique, la question de l’égalité femmes-hommes était toujours une question ouverte. Sexisme et agression constante de la part des médias, adversaires comme partenaires politiques. Elle a été comme beaucoup de femmes politiques sans cesse caricaturée, cataloguée d’hystérique qu’on ne pouvait prendre au sérieux. Elle a quand même voulu se présenter comme une porte-parole, pour les femmes donc, mais aussi pour les jeunes. Il faut savoir que le taux de chômage chez les femmes en Grèce est de 72%.

En France, les grands médias audiovisuels se sont peu intéressé à elle, bien que son pays ait été au centre de l’actualité. En revanche, elle s’est sentie très attaquée par les médias grecs, de façon persistante. Fille d’une journaliste, elle a vu la différence de traitement médiatique par les journalistes et les journalistes réagissant comme de simples employés de…leurs employeurs.

Les médias grecs défendent souvent des personnalités corrompues et ont bombardé les grecs pendant 5 ans d’informations présentant la dette comme soutenable, disant qu’il n’y avait d’autres choix que de renoncer à ses droits pour plaire aux créanciers. A savoir, renoncer à un salaire « correct », accepter de voir réduire le code du travail, travailler 15h par jour pour seulement quelques euros, perdre son domicile ou le conserver difficilement, devoir quitter le pays, laisser vendre les propriétés publiques à des prix très bas… Les médias grecs ont donc très peu apprécié la position de Z. Konstantopoulou, qui allait à l’encontre de la « vérité » délivrée par les médias.

Il est toujours possible de faire autrement, même si Tsipras a cédé et violé son mandat, confié par le peuple. Zoé Konstantopoulou a dû démentir l’annulation et le changement de la question posée par le référendum populaire sur l’acceptation de plus d’austérité.

Elle a créé une commission parlementaire « de vérité sur la dette grecque »(internationale) à laquelle ont notamment contribué Patrick Saurin et Michel Husson. L’idée de cette commission était d’établir l’origine réelle de la dette. La dette a été contractée par le gouvernement, qui trempait dans des contrats de corruption et a généralisé les pratiques de surendettement du pays (taux d’intérêts énormes acceptés par le gouvernement et l’UE durant 40 ans). Elle n’est pas liée aux dépenses publiques comme il a été dit.

La population était consciente qu’elle n’était pas responsable de cette situation, d’où un mouvement social très très actif, dès 2011, en faveur de l’audit sur la dette.

La BCE (banque centrale européenne), la CE (commission européenne), le FMI savaient pertinemment, depuis 2010, que le peuple n’était pas à l’origine de cette dette, mais ils l’ont tu. Le rapport a démontré que la dette grecque est illégitime, odieuse et insoutenable. La Grèce ne peut rembourser cette dette…à moins de tuer sa population. La crise humanitaire qui a suivi résulte clairement d’une politique calculée, afin d’humilier et de mettre la population dans une situation de subordination totale. Explosion du chômage, des suicides, fermeture des petites et moyennes entreprises, privation de nourriture et de chauffage, durant de longues périodes, dans les écoles et dans les foyers grecs. Et malgré cette situation extrême, certains moquaient encore les fonctionnaires grecs qui s’improvisaient chauffeurs de taxi, après leur journée de travail.

[On se doute bien que tout le monde s’éclate à faire le taxi, à 16h, sous un soleil de plomb…]

Le peuple grec, malgré les difficultés et la paupérisation n’a pas renoncé et s’est battu, dans cette triste union européenne qui s’est transformée en zone de privation des droits, de misère, dans laquelle il y a ceux qui profitent et ceux qui tombent dans l’impasse.

Le gouvernement allemand refuse toujours, depuis 1970, de rembourser la Grèce, suite aux crimes de guerres et génocide perpétrés lors de la deuxième guerre mondiale. Il devrait à la Grèce une somme de 280 milliards d’euros ou plus, …supérieure donc à la dette grecque.

Courrier de Zoe Konstantopoulou, Présidente du Parlement grec au Président du Parlement européen, Martin Schultz

C’est quoi la Troika?

L’assistanat et les plus faibles

Faut-il le rappeler encore une fois : la fraude aux aides sociales est moindre en comparaison avec les grands requins de la finance qui cachent leurs millions dans des paradis fiscaux.

C’est bien une idée de beauf que de taper sur les plus faibles, de les jalouser, souvent sans vérifier ce qu’on avance. C’est contre-productif que de s’en prendre aux classes sociales proches de la sienne, de se méfier du voisin alors que là-haut, nos privilégiés de la bourgeoisie et de la politique se frottent les mains en toute impunité.

Il est aberrant qu’autant de personnes tombent dans le panneau. C’est curieux comme la droitisation de la société fonctionne à merveille alors que nous avons toutes les clés en main pour inventer autre chose.

 

Y’en a marre des très riches !

Suite aux déclarations de Rebsamen et à la politique du gouvernement qui, croirait-on, essaie tout autant que la droite sarkozyste de livrer la France au FN, j’ai envie de dire Meeeeeeeeeeeeeerde !

Ras-le-bol de toujours entendre les mêmes discours désespérants nous disent qu’on a pas le choix, qu’il faut souffrir, se serrer la ceinture, craindre, se faire tout petit ! Ras-le-bol que la gauche soit qualifiée d’extrême-gauche sur la scène politique, que les verts ne soient pas pris au sérieux (la transition énergétique est pourtant URGENTE), que Nouvelle Donne ne décolle pas, que le collectif Roosevelt soit si peu écouté. Ras-la-casquette que les grands patrons, financiers, hommes politiques, propriétaires de journaux, gens de lettres malhonnêtes mènent la danse.

Ras-le-bol que les dirigeants des partis de gauche s’entre-tuent. Marre de l’indécence de la minorité qui profite. Je crois réellement que nos très riches veulent voir l’extrême-droite prendre la tête de la France. Ils jouent avec le feu. Depuis 2002…ils parient sur la peur des gens de voir le FN gagner. Et ils instrumentalisent cette peur pour confisquer les élections…

La plupart de nos politiciens sont des psychopathes, ça on l’a bien compris. Blanc, noir, gris, selon le sens du vent. Carriéristes, égoïstes, hautains et déconnectés. Ils comptent sur l’abstention, sur les gens qui se rabattront toujours sur les grands partis par peur, sur tous ces idiots qui parient sur le charisme d’un.e candidat.e. Une partie de la droite se planque à gauche et vide le socialisme de son sens originel. La boucle est bouclée…on dérive toujours plus à droite sans espoir aucun de revenir à des principes plus humanistes et réalistes.

Il n’y a pourtant pas de fatalité. On est aucunement obligé.e.s de suivre les prédictions les plus sombres. Ce n’est pourtant pas si compliqué !!!

Et Hollande qui en rajoute une couche après la publication du livre de Trierweiler : « Je suis au service des plus pauvres, c’est ma raison d’être ». AH AH AH !

Je t’envie, tu m’envies, il t’envie…ça me tue !!

296010_466882576675419_2031055120_n.jpg

Ce texte circulait il y a quelques temps sur facebook et les adhésions qu’il suscitait me faisaient peur. Pourquoi se laisser convaincre par des clichés aussi simples, bêtes et méchants, qui montent les gens les uns contre les autres, alors qu’au-dessus de nous les puissants se gaussent et continuent à magouiller tranquillement ?

Une analyse simple, limpide et logique : qui aime vraiment ça être inactif ? QUI ?

Prenons votre expérience personnelle : vos périodes de chômage potentielles, les avez-vous appréciées ??? S’agissait-il de moments agréables, de sérénité, de tranquillité intérieure ? Je parie que non.

Et encore, mettons que vous avez fait de bonnes études, dans un secteur qui embauche relativement bien. Votre chômage n’aura pas duré bien longtemps mais ça aura été une expérience plutôt angoissante non ? Vous vous serez battu, vous aurez couru dans tous les sens pour décrocher un emploi, parce que sans emploi, on est rien n’est-ce pas ?

Personne n’aime ça être inactif ! On a tous besoin d’un but, d’objectifs, de projets. Les chômeurs ont souvent honte d’avouer qu’ils ne font « rien ». Au quotidien, annoncer qu’on est chômeur, c’est de la culpabilité, récolter des regards méprisants, de la suspicion, c’est ne pas être intégré, ne pas faire partie du troupeau, de la meute.

Puis ça n’a rien de très agréable de vivre sur les deniers publics. Au vu du nombre d’erreurs qu’ils font au kilomètre (Pôle Emploi, la CAF etc.), cet argent, vous ne savez jamais si vous y avez vraiment le droit ou pas ou combien de temps du moins !

Alors les quelques « cas sociaux » qui aiment ça être inactifs, ils sont bien peu nombreux. Voire même une si petite minorité que ce n’est pas eux qui ruineront la France.
Plus de contrôle, d’accord… mais pour les résultats que ça donnera, encore du temps et de l’argent gaspillé…

Et pendant ce temps là, les gros riches d’en haut continuent à se jouer des lois se faufilant dans toutes les failles possibles pour sauver leur fortune (qu’ils ne peuvent dépenser en une vie). Et ils se marrent !!!! Ils se marrent bien ces gens-là à vous observent, pauvres hères, vous déchirer parce que le voisin il a l’air mieux loti que vous, parce qu’il a l’air…. il vit peut-être de la CAF, se soigne avec la CMU… mais en général ce voisin, il a l’air épanoui ??? Vous croyez vraiment qu’il part aux Baléares avec ses bons vacances CAF ???

Au fond, qu’en savez-vous de sa situation personnelle ? Qu’avez-vous vérifié ?

Des abus, des vrais, il y en a bien sûr, mais bien moins que vous le croyez (les chiffres, les vrais chiffres, où sont-ils ????). Et votre voisin du coin de la rue, en admettant qu’il abuse vraiment de l’aide publique abuse beaucoup moins que la France d’en haut qui reçoit bien plus de cadeaux.

Alors attaquez-vous aux vrais problèmes, aux vrais fautifs !!! L’urgence est là. Il sera toujours temps de couper le robinet aux petits tricheurs plus tard.

INDIGNEZ-VOUS !

Si seulement la France pouvait devenir Joly

 

Rêver fait mal décidément…les verts, un rêve, une utopie. Un peu d’intelligence et d’espoir pour balayer les ravages du sarkozysme…, sa puanteur.

Mais de nouveau, notre pays élira le/la plus charismatique…celui qui saura le mieux ménager la chèvre et le chou et en oubliant ses promesses, quelques mois plus tard.

Je me demande souvent comment les politicien.nes font pour ne pas avoir plus de cancers, d’AVC. Ils sont bien arrivés en politique avec des convictions au départ ?!? Des convictions fortes, une envie de faire bouger les lignes ?!? Et ensuite, ils passent leurs temps à renier leurs convictions profondes !?! S’ils ont encore des convictions… Si ce n’est pas une preuve de psychopathie ça !!!!!

Pauvre France, pauvre Nous…C’est presque une pièce de théâtre tragique… nous sommes voués à l’enfer. 

Ils ont fait passé Ségolène Royal pour plus stupide qu’elle ne l’était et je n’en peux plus d’entendre tous ces gens la critiquer juste pour une question d’image. Dès qu’on leur demande quels sont leurs arguments, ils ne savent que répondre qu’elle était Niaise. Non, elle n’était pas Niaise… elle avait beaucoup d’idées pourries comme tous les politiques mais elle était brillante, fine, intelligente, courageuse. Il est évident qu’elle aurait fait moins de conneries que Sarkozy ! Mais les attaques sont tellement plus virulentes sur les femmes que sur les hommes… éternel machisme.

A part sur Marine Le Pen. Ah…elle, les gens la respectent, la prennent au sérieux ! La jeune blonde était sur tous les plateaux en 2002. Pourquoi ? Juste parce qu’elle a une grande gueule, elle a la verve de son père et son bagout. Elle fait « homme »…

Tssss, c’est désespérant. Les apparences, toujours les apparences.

Ça ne m’étonnerait pas que les médias scellent le destin d’Eva Joly comme ils ont scellé celui de Ségolène Royal. Foutu « charisme » à deux balles !